Le Monde du Journal Interdit

Le Petit Prince à dit...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOME III

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Ven 23 Mar - 14:30

Il existe une différence essentielle entre égalité et égalitarisme primaire ; l'égalité impose qu'un pauvre dispose de moyens pour devenir moins pauvre ; l'égalitarisme primaire condamne tous les mal nantis à être aussi pauvres que le plus pauvre. Cela ne correspond pas à un nivellement mais répond à un désir de justice sociale, chantent tous les bien nanti du monde. Est-ce bien vrai ?


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 14:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 6:17

En prenant en compte les deux éléments à la base de toute vie en société - comment vivre ensemble et pourquoi vivre ensemble - communisme et capitalisme paraîssent inadaptés pour répondre aux besoins de l'homme. Ce n'est pas la quasi-disparition de l'un qui signe la victoire de l'autre. Elle semble même un handicap pour lui, en lui ôtant son soit disant rôle protecteur.
Le communisme a montré ses funestes aspects en poussant une dictature du prolétariat vers une dictature sanglante et stérilisante d'une minorité qui n'avait plus aucun point commun avec le prolétariat. L'appât du gain et l'absence de morale du capitalisme, qui entraînent quelques uns à jeter un grand nombre dans un endettement sans fin et sans but, ne le rendent pas plus présentable. Ces deux totalitarisme ne laissent pas place à la liberté comme à la responsabilisation et oublient, l'un comme l'autre, que l'Homme est l'élément central ainsi que la finalité de toute société humaine.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 14:20, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 7:50

Le monde est complexe du fait des caractéristiques humaines mais - sous toutes ses lattitudes - il ne devrait prendre en compte que les éléments fondateurs de la vie en commun, comment et pourquoi, paix et progrés. Ce raccourci simpliste est le seul critére résistant à l'épreuve du temps comme à celle des caractéristiques humaines. Il impose deux notions fondamentales, La Démocratie - c'est à dire la volonté populaire - doit conserver, en toute chose, la primauté et l'Homme doit toujours rester au centre des préoccupations de la Démocratie.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 16:47, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 7:59

Il est difficile de discerner si la Politique naît d'une morale et d'une éthique ou conduit à une morale mais il ne fait aucun doute qu'elle n'est pas une lutte pour une conception, pour une philosophie ; pas plus une quête de pouvoir ou de richesses; encore moins une volonté de domination ou de revanche. Elle est au service de l'Homme, par conséquent ouverte à toute les différences, à toutes les caractéristiques, mais surtout à la démocratie et à une synthése indispensable à la vie en commun.
L'intolérance, le cynisme mais aussi la perte de volonté et d'ambition qu'induit - chez l'homme - le communisme, le condamnent mais n'interdisent pas d'en garder les aspects positifs. La fougue non maîtrisée et non maitrisable, la fuite en avant, la perte de respect que génére le capitalisme le condamnent également mais sans interdire d'en garder les éléments utiles à l'homme. Une doctrine qui réunirait tolérance, solidarité et dynamisme économique pourrait naître d'un changement d'état d'esprit qui donnerait aux objets et aux choses de la vie n'ont pas une valeur mais des valeurs. La relativité est vraie dans le domaine scientifique, pourquoi ne le serait-elle pas dans le domaine sociologique ?


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 16:50, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 11:14

Il semble que la Chine soit le contre exemple parfait de la doctrine précédente. Il existe, làbas, une fusion, une synthése entre communisme et capitalisme, cependant le résultat obtenu paraît douteux, pour le moins trés aléatoire. Ce pays associe, en effet, une dictature politique exercée par une minorité à un libéralisme économique débridé de cette même minorité. La résultante en est un potentiel permanent d'instabilité pour l'humanité et une île qui sent l'Alsace-Lorraine du siécle dernier.
En fait, ce pays symbolise - non l'échec d'une synthése entre deux systémes - mais l'exemple de ce qu'il ne faut pas réaliser. En négligeant la place centrale de l'homme dans toute construction de société, les dirigeants chinois ont associé les aspects malfaisants des deux systémes totalitaires.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 16:51, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 12:00

L'intervention précédente exprime, à l'échelle mondial, le rôle des politiques sur le devenir. Un retour, par un grand bond, vers le fil rouge de ce monologue confirme l'impact des hommes de décision dans l'espace qu'il régente.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 16:52, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Sam 24 Mar - 12:08

L'exemple suivant, qui concerne une lointaine contrée ayant vécu successivement deux expériences au niveau de sa gestion, illustre le constat précédent. L'une, du fait d'un potentiel limité, l'a conduite à un appauvrissement ; l'autre, du fait d'une absence d'éthique, a remis en cause ses vérités fondamentales. Les carences du premier étaient une assurance contre une mise à mal de la nature du pays ; l'absence de respect, l'absence de scrupule du second, sa soif de réussite, ont ouvert des possibilités de financement mais au péril de l'âme de cette contrée.
Entre deux maux, existe-t-il un degré de dangerosité ? Est-il possible d'éviter tous ces travers en conservant un regard fixé sur l'homme et les conditions de son bonheur ?


Dernière édition par le Dim 30 Déc - 5:15, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Dim 25 Mar - 3:36

En passant d'une petite contrée au pays dans son ensemble et en plongeant - à nouveau - dans cette campagne présidentielle, il est désarmant de constater le manque de perspicacité des politiciens nationaux. Comment peuvent-ils négliger ou ignorer la crise de confiance que traverse la société française ?
Un apprenti dictateur au deuxiéme tour d'une élection présidentielle, les errances et les alternances des élections suivantes, un désaveu offert à un élu "tout frais", un non impulsif à une construction européenne, la révolte des banlieux et d'une fraction marginalisée de la population, un rejet sans nuance d'un contrat première embauche ... sont des éléments qui témoignent d'une désorientation d'un peuple. Les crises - morale, sociale, industrielle, financiére - qui le secouent, alors que s'installe une mondialisation inéluctable et impitoyable, démontrent pourtant la nécessité rapide d'une prise de conscience.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 16:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: TOME III   Dim 25 Mar - 3:50

2002 n'avait pas fait le jeu des extrêmes. Monsieur n'est en rien un extrêmiste, simplement un membre de la bande de coquin ; quant à l'apprenti dictateur - avec 20% des voix - il était, certes, l'expression de 5% de fanatiques mais, surtout, de 15% de personnes désorientées.
2007 arrive. Comment cautionner une course au traitement des conséquences et un mépris de la situation réelle ? Monsieur Agité a - avec sa puissance et sa personnalité - normalisé, par séduction ou par soumission, une partie de la troupe qui a quitté la pensée unique pour rejoindre sa banniére. Mais, sans contre poids à sa mesure, est-il envisageable que ce scrutin conduise à une synthése indispensable, à la mise en place d''un axe pour la nation tendu entre les deux conceptions indispensables à une vie saine ?


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 17:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: parler vrai   Mar 11 Déc - 5:23

Un homme reste difficile à cerner.
Est-il l'expression du centre de la compagnie de pouvoir et souhaite-t-il redonner un lustre à un parti qui porte le discrédit de son action passée ou a-t-il mesuré le niveau de la crise de société actuelle ? Envisage-t-il de profiter de l'élan d'un suffrage populaire pour réunir - sans les normaliser - des hommes de bord différent ayant en commun la volonté de refuser l'assistanat, de rejetter la solution de lois impulsives, de mener une politique centrée sur l'homme et ne considérant le profit que comme un moyen ? Son absence de racines profondes dans la terre d'une idéologie fait craindre qu'il manque de réserve pour amener ses conceptions à l'éclosion.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 17:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: PARLER VRAI   Mar 11 Déc - 5:42

Des personnalités se positionnent pour une union de forces jusqu'alors divergentes. Elles le font selon les critéres de l'époque, sans le dire tout en le disant quand même ... peu importe, si leur action aide à casser le carcan Gauche-Droite et à réunir des personnes décidées à ouvrir le chantier du grand chambardement des valeurs.
La lucidité souligne, toutefois, l'énormité du pas à faire pour passer du rêve à la réalité. Difficile, en effet, de trouver un symbolisme dans la candidature du troisiéme homme de cette élection. Ses sirénes sont tellement puissantes et l'orientent si précisément sur un chemin tapissé de fallacieuses facilités ! La démarche et le jeu d'un ancien ministre, calife dans sa région, est caricatural de cette situation. Totalement insensible aux handicaps qu'il incarne et totalement indifférent aux nécessités de bouleversement, il imagine déjà un retour au pouvoir triomphal et rayonnant, au centre de la troupe qui ânonne, depuis des décennies, la satanée pensée unique.
Ce suffrage pourrait apporter tellement plus, tellement mieux mais - en attendant - il faut bien payer ses impôts et puis ... tant que le bateau flotte. La défiance qu'inspirent les matelots rend, cependant, incertaine l'arrivée au port !


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 17:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: parler vrai   Mer 12 Déc - 2:11

Une analyse des faits politiques passés permet d'offrir quelques points de repéres pour le scrutin présent.
Un homme venu de nulle part, comme son parcours le prouve mais animé d'une ambition dévorante et d'un charisme certain, a imposé un programme commun de gouvernement. Celui-ci a laminé le parti situé à sa gauche mais, aussi, progressivement pulverisé le parti qu'il avait fait sien. Noyé dans la banalité de la gestion d'un quotidien cahotique et obnubilé par la volonté de poursuivre cette gestion, ce parti s'est coupé de ses racines et du sens de son action pour se plonger dans la pensée unique de l'époque. Cette plongée dans le néant le conduit, aujourd'hui, à offrir - pour ce scrutin - des sous produits calamiteux.
La descente aux enfers - en ce qui concerne l'autre courant de la société française - s'est faite naturellement, progressivement, sous les lambris de la facilité et les strass d'une volonté de durer, en absence de personnalités suffisament fortes pour maintenir un concept de pensée. Monsieur Agité sera-t-il la personnalité qui freinera la dérive de son courant de pensée ? C'est possible, d'autant qu'il a déjà réalisé un exploit. Ce Zorro de la communication a inversé le jeu de la Médiacratie qui ne joue plus de lui mais, au contraire, est devenue son jouet.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 17:19, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corillion jean claude
Admin


Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: PARLER VRAI   Mer 12 Déc - 2:35

A la veille des résultats du scrutin qui a animé ce monologue, l'indécision domine. La Démocratie a-t-elle un sens et permettra-t-elle de quitter les sentiers dangereux de la pensée unique ? Une volonté populaire d'un retour vers un monde plus sain pourra-t-elle se dégager de la désinformation, du virtuel et de l'aveuglement engendré par la brillance aussi artificielle que violente de la société de communication-consommation ?
Il s'agit, sans doute, de l'interrogation essentielle de cette élection. Puisse les générations futures ne pas avoir à exprimer, avec ou sans "vert" dans la voix, vous saviez et vous n'avez rien fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOME III   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOME III
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» LA REINE DE LUMIERE (Tome 1) ELORA de Mireille Calmel
» [Loevenbruck, Henri] La Moïra - Tome 5: La légende des Druides
» [Dupuy, Marie-Bernadette] Famille Roy - Tome 3: Les tristes noces
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde du Journal Interdit :: Le Parler Vrai :: TOME III-
Sauter vers: